Kawasaki, la Saga des Z.

900 Z 1 l’originale : 

1973: cela fait trois ans que le constructeur aux ailes dorées (Honda pour ne pas le nommer) a damé le pion à la firme d’Hamamatsu en présentant LA moto japonaise qui a révolutionné le marché, J’ai nommé Miss CB 750. 

Kawasaki conscient de la nécessité de revoir sa copie, propose une super moto en 1972, même architecture 4 cylindres à refroidissement à air, mais double arbre à cames en tête et cylindrée en hausse cubant 900 cm3. La Z1 est née. Ses lignes proportionnées et modernes pour l’époque font derechef oublier les sportives deux temps dont le constructeur japonais s’était fait le spécialiste avec la lignée des H2 trois cylindres : les fameuses « faiseuses de veuves »

En France, la belle Kawa deviendra même une star de cinéma. En effet dans Peur sur la ville, film policier avec en vedette Jean Paul Belmondo, le vilain Minos sème le commissaire Letellier dans Paris au guidon de la belle Kawa devenue inquiétante pour le coup. 

La lignée des Zéphyr : revival des années 90. Début 90: folie des sportives répliqua et des trails typées Paris Dakar, Kawasaki  parie : remettre au goût du jour une moto simple et élégante. 

Pour faire simple on prend le moteur de la GPZ à double arbre, on l’habille d’un réservoir, et d’un support de selle rétro, très inspirée de la 900 Z1 évoquée plus haut. On lui colle une paire de vrais freins, des jantes à bâton et le tour est joué. 
Comme on est prudent au Japon, on l’appelle Zéphyr sans préciser la marque dont elle est issue au cas ou elle ferait un bide. En fait très vite elle reprendra son nom de Kawasaki car c’est un franc succès. D’ailleurs à travers le monde, Miss Zéph’ sera déclinée en quatre cylindrées, 400, 550, 750 et 1100 cm3. Mais ce sera bien la 750 originelle qui sera la plus homogène. 

2018 : Z900 RS, the chic roadster is back

Ca y est, la mode vintage bat son plein, le constructeur anglais Triumph est sorti de ses cendres, Kawa ayant d’ailleurs proposé sa « Bonneville » avec les W650 et W800. Mais on veut proposer chez Kawa un roadster vintage et dynamique à moindre frais. 

Trop facile, on a un roadster sportif chez Kawa, la Z900. On la rhabille avec un joli réservoir en goutte d’eau, un arrière en queue de canard et une peinture inspirée de la Z900 des années 70 et le tour est joué. On nous propose alors un roadster chic mais qui pousse velu à moindre frais. 

Alors que vous soyez collectionneur septuagénaire, quinqua nostalgique, ou trentenaire hipster, il y a forcément une Z faite pour vous.  

Les Triumph T120 "Bonneville" années 60, des machines mythiques !
La Triumph "Bonneville" revival années 2000

♠♠ Grand merci à notre champion motocycliste Paul GUY pour cet éclairage nippon. Documentation photographique: Pascalou.  ♠♠