Rassemblement WANKEL à Chartres

Pas moins de 10 voitures à moteur rotatif avaient rejoint le 14 avril le rendez-vous mensuel de Barjouville à Chartres. Mieux qu’à Rétromobile on pouvait  les toucher, les entendre et échanger avec leurs propriétaires.

Conçu dans l’entre-deux guerres par Félix Wankel , le moteur rotatif ne verra ses applications commerciales que dans les années 60. NSU, le premier, produira le Spider Monorotor moteur arrière de 1964 à 67. Le relai sera pris par la Berline  birotor NSU 80, voiture de l’année 1968, dont 37389 exemplaires seront construits jusqu’en 1977 où Audi cessera l’aventure.  Un insolite moteur Wankel NSU Marine était exposé aux côtés de ces magnifiques autos.

En France Citroën lancera l’étonnant banc d’essai roulant M35, curieux coupé monorotor de 497.5 cm3 à suspension hydraulique dérivé de l’AMI 8 ( 267 exemplaires) qui précèdera la GS Birotor de 107 ch.Din  et 995 cm3. Plusieurs  Birotor avaient fait le déplacement de Chartres, parmi lesquelles une exclusive et remarquable transformation break d’époque. Problèmes de fiabilité, pollution, consommation et crise pétrolière, condamneront la GS birotor (846 exemplaires de 1973 à 75)

Mazda RX7 et RX8 rappelaient l’engagement du constructeur nippon dans le moteur rotatif  et la victoire au Mans 1991 de la 787 B rotative.