Les HAUTS de GAMME CITROËN, d’une C6 à l’autre

 

c6-1 c6-2

1929 : dix ans seulement après la sortie de la première Citroën, la marque monte en gamme et présente : l’AC6 , sa première SIX CYLINDRES déclinée en de multiples versions, du Torpédo au Coupé-Chauffeur en passant par la Familiale et des caisses hors série comme ce coach C6G SICAL :

c6-3

Les derniers modèles bénéficieront du Moteur flottant

c6-4(Pub Citroën)

comme les ROSALIE qui leur succéderont et dont les versions Six Cylindres seront déclinées en diverses présentations de série et hors série :

c6-5Photo Citroën (Rosalie 15 Familiale)

Salon 1934 : la TRACTION fait sensation par ses innovations. La gamme est couronnée par la 22 à moteur V8 qui ne sera jamais produite et nourrit encore les rêves des Citroënistes.

c6-6( Berline 22 , salon de Paris 1934, Photo Citroën)

c6-7(Publicité Citroën Salon 1934)

A sa place, c’est la 15-6 qui sera sacrée Reine de la Route. Produite de 1938 à 1955 à l’exception des années de guerre , les derniers exemplaires seront équipés d’une suspension arrière hydraulique et serviront de prototype roulant à la DS qui lui succédera.

c6-8( Pub d’époque Citroën)

Au salon de Paris 1955 la DS fait sensation et s’affirme d’emblée comme le Must de la production française de série.

Elle le restera pendant 20 ans, notamment dans ses versions les plus abouties comme les DS 21 et 23 Injection,

Citroën DS 23 Injection électronique de 1974

c6-9(Photo E.C.)

seulement concurrencée à partir de 1970 par une autre grande Citroën:

L’extraordinaire SM apparue au Salon de Genève 1970, outre son moteur Maserati 6 cylindres à trois carbus ou injection, est une vraie Citroën bourrée d’innovations ( pléonasme ?).

Elle sera tuée par la crise pétrolière après avoir régné à son tour sur la voie de gauche des autoroutes.

c6-91(Pub d’époque Citroën)

Les premières CX auront du mal à faire oublier la DS. Dans un style différent, les luxueuses versions CX Prestige et les démoniaques 2500 GTI Turbo apporteront la consécration à ces autos attachantes .

c6-92(Photo E.C.)

Plus près de nous la performante version V6-24 Soupapes de la XM essaiera de faire oublier ses défauts de jeunesse.

La C6, enfin, réapparait en ce début du XXI ème siècle avec des motorisations 4 et 6 cylindres diesel et essence. Concurrencée par la production allemande elle s’est vendue difficilement.

Pourtant les vrais amateurs ne s’y sont pas trompés: 3 ans après la fin de sa production, sa conception, sa ligne, sa finition et pour les versions les plus abouties ses performances en font déjà un Collector.

Mais où sont donc passées les C6-V6 essence ?

c6-93(Photo E.C.)