Lady Jane

loco2011 011

La firme “Aveling and Porter” commença la construction de machines  à vapeur destinées à l’agriculture  vers 1850 en Angleterre et se développa régulièrement jusqu’aux années 1930. Les premiers ateliers étaient situés à Rochester (Kent). A&P est sans aucun doute le spécialiste mondial des “locomobiles”. Naturellement, ils construisirent aussi des locomotives. La transformation comprenait le montage de roues en acier adaptées aux rails et la suppression du mécanisme de direction. Ces modèles étaient simples, peu coûteux et faciles à manoeuvrer pour qui était familier des engins routiers.

En 1865, ils durent faire face à une loi inattendue: The Locomotive Act.

Il convenait de réduire la vitesse des engins à vapeur routiers de 10 miles/h à 2 miles/h en agglomération (16 km/h à 3,2 km/h) et à 4 miles/h (6,4 km/h) en campagne. En outre, un homme devait précéder la machine en agitant un drapeau rouge pour prévenir la population !

Cette obligation prit fin en 1896 et il fut possible d’organiser la fameuse course automobile Londres-Brighton !!

loco2011 012 loco2011 009 loco2011 008loco2011 030loco2011 010

Lady Jane, née “Trixie” est sortie de l’usine A&P le 28 mars 1928.

Poids: 8,5 t

Pression de service: 12 bars

Vitesse en 1ère: 6 km/h

Vitesse en 2e : 15 km/h

Elle a fonctionné jusqu’en 1963, assurant le transport de charges lourdes et pour le sciage. Ce fut ensuite une vie agitée, frôlant le ferraillage. Rachetée en pièces en 1986 par un amateur néerlandais et remise en état fonctionnel. En 2002, une restauration complète  est effectuée: 3000 heures de travail sur 3 ans. Lady Jane réside toujours aux Pays Bas et se produit sur de nombreux “steam meetings” partout en Europe.

Complément d’information sur le FORUM:

http://lotus16.forumactif.org/t537-a-toute-vapeur